• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

le jitter logiciel

Posté par dematetcd le 24 novembre 2012

Dans le numéro de ce mois (Novembre 2012) de Stéréo Prestige, Musiq met le doigt sur une question, qui, à ma connaissance, n’a jamais été abordée nulle part: le jitter logiciel.

Cette forme de jitter concerne le décodage des pistes (transformation d’un fichier en flux audio) par logiciel au sein d’un Mac ou d’un PC.

Dans une platine CD, cette opération est menée à bien par un asservissement Électro-Mécanique de la lecture du CD. Cette technologie est très mature, et le flux audio en sortie d’un lecteur CD (vers son DAC interne ou un DAC externe) est très rigoureusement fabriqué.

Par la, ou plutôt, les façons dont fonctionnent les différents système d’exploitation (Windows, OSX, Linux), et les modes de développement des logiciels de décodage, il y a création d’un jitter, y compris de manière aléatoire, lors de la création d’un flux audio par logiciel à partir des pistes.

Ceci est sans doute l’une des raisons de la systématique infériorité d’un « drive Mac/PC » par rapport à un drive CD, toutes choses étant égales par ailleurs.

Cela explique sans doute, enfin!, les différences audibles constatées (contre tout logique) entre le décodage de fichiers WAVE, FLAC, AIF ou ALAC, qui théoriquement produisent strictement le même flux audio au décodage.

Il est possible (mais non encore annoncé par les concepteurs, ni démontré, ni écouté) que la programmation d’un logiciel de décodage dans la puce dédiée d’un lecteur réseau soit en mesure d’éviter totalement ce phénomène de jitter logiciel.

Toujours est-il qu’il semble que le décodage des pistes au sein d’un ordinateur soit a priori voué à se voir détérioré par la façon même dont les processeurs généralistes, les systèmes d’exploitation et les logiciels fonctionnent. A moins, peut-être, d’être en mesure de programmer de tels logiciels au plus près de l’architecture logique et physique des processeurs et en bypassant certaines couches logicielles ou d’abstraction des systèmes d’exploitation.

Merci à Musiq pour sa perspicacité, son article et pour corriger les éventuelles erreurs que j’aurais commises dans ce post.

Publié dans Editoriaux, Le Jitter, Kesako?, Les lecteurs réseau, Mac, PC, Serveurs de musique | 5 Commentaires »

Serveurs de musique

Posté par dematetcd le 5 novembre 2012

Les serveurs de musique constituent des systèmes relativement autonomes. Il intègrent un disque dur: les pistes sont « hébergées » à l’intérieur de l’appareil. Ils sont équipés d’une interface de gestion et de pilotage.

En voici 3 exemples.

Meridian

Serveurs de musique dans Exemples de systèmes sooloos-300x300

Olive

olive-300x168 CD dans Serveurs de musique

 

Aurender

aurender-300x129 DAC

Ils peuvent intégrer un DAC. Dans ce cas, ils peuvent être branchés directement sur un amplificateur. Sinon, un DAC externe est naturellement requis.

Certains permettent de ripper directement les CD.

Pour: produits autonomes, faciles à installer, interfaces en général conviviales

Contre: DAC intégré pouvant être de qualité insuffisante pour la gamme de prix, disque dur interne source de jitter.

Publié dans Exemples de systèmes, Serveurs de musique | Pas de Commentaire »

 

Erick Yuber |
Quadrumane Productions |
Le Blog de Cocktail |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | RADIO BEAUCHASTEL
| Ralassbirecordz12
| Vocalibre